Matoto: Mamadouba Toss Camara, le maire par défaut ?

Le forcing a finalement eu  »raison » à la mairie de Matoto où une élection des plus scandaleuses vient de se dérouler au dépens de la démocratie. Très tôt ce matin, des agents de maintien d’ordre, massivement déployés, ont quadrillé le périmètre, pour empêcher tout débordement, puisque l’UFDG qui revendique sa victoire dès la première élection, avait lancé un appel à ses militants de venir s’opposer à toute reprise de l’élection.

Pour l’opposition, le candidat du Rpg Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, Mamadouba Toss Camara qui vient d’être élu, a été imposé par le pouvoir. Le candidat de l’UFDG, Kalémodou Yansané, n’a pu prendre part à cette élection, car depuis plusieurs semaines, son parti soutient qu’il est le maire élu avec 23 voix au premier vote de décembre 2018.

Selon les résultats brandis ce matin, le candidat de la mouvance s’est serait sorti avec 30 voix sur 45 conseillers.

Avec toutes les tensions enregistrées autour de celle élection jusqu’à la cour suprême, des observateurs estiment que celui est élu ce matin est un maire par défaut. Mais ça, c’est un autre débat.

Alphonse Léno

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter