Immigration, rétention, trafic humain: ce que contient le pacte de Marrakech

Adopté lundi par plus de 150 pays lors d’un sommet organisé à Marrakech, ce texte déchaîne les passions. « Je n’ai jamais entendu autant de fadaises depuis longtemps », a réagi dimanche le ministre des Affaires étrangère français, Jean-Yves Le Drian, en dénonçant « des circonstances un peu troubles de majorités électorales ».

Le texte suscite des critiques dans de nombreux pays, au point d’avoir fait éclater la coalition gouvernementale belge. Des représentants de plus de 150 pays ont approuvé lundi 10 décembre à Marrakech (Maroc) le pacte mondial sur les migrations piloté par l’ONU, baptisé « pacte de Marrakech ».

Ce document s’appuie notamment sur la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants de 2016. Après avoir initialement validé le texte au mois de juillet, de nombreux pays ont finalement retiré ou gelé leur décision, comme les États-Unis, l’Australie, la Suisse ou Israël.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter