Guinée: les déchirures s’annoncent déjà pour la présidentielle de 2020

Le ton est donné alors que le président en fonction, Alpha Condé, entretient le flou sur ses vraies intentions de briguer un 3è mandat anticonstitutionnel. Les jeunes politiciens qui veulent s’affirmer (effet contagieux de Macron) se font entendre sur tous les toits pour que la nouvelle génération accède au pouvoir. Mais comment ?

L’on entend de plus en plus de jeunes leaders revendiquer, sur les réseaux sociaux et dans la presse, leur participation aux grandes prises de décisions, sinon leur volonté à se sortir du lot pour briguer la magistrature suprême de la République. Et cela de façon isolée ou à l’intérieur de partis politiques.

Et c’est la que la déchilure commence. Et partant, dans les NFD de Mouctar Diallo, la crise qui couvait depuis longtemps entre lui et son vice-président, commissaire à la CENI, a fini par éclater avec la décision-surprise de ce dernier d’annoncer candidat pour la présidentielle de 2020.

Selon le site africaguinee, l’actuel directeur des opérations à la CENI a annoncé jeudi 22 juin 2017 sa candidature pour les élections présidentielles de 2020…mais avec « une autre formation politique ».

Il n’en fallait pour provoquer une colère noire chez chez ses collaborateurs du parti NFD qui ont mal pris ce divorce.

« Son nom figure parmi les responsables du bureau exécutif national et c’est mentionné qu’il est en mission. Donc, en principe il devait avoir le courage et l’honnêteté intellectuelle de notifier sa démission du parti au bureau exécutif national avant de faire des annonces comme ça dans la presse », peste un cadre du parti à africaguinee.com.

C’est dire que les jours et semaines à venir nous promettent de l’électricité dans l’air tant et si bien ces querelles au lieu galvaniser la jeune opposition, contribueront plutôt à la fragiliser. A moins que…

Lisa Bangoura

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter