Guinée: le juge refuse la mise en liberté provisoire du journaliste Lansana Camara

Coup dur pour la presse guinéenne encore ce lundi matin. Auditionné et déféré sur le champ à la Maison centrale de Conakry, le journaliste Lansana Camara devait devait bénéficier d’une remise en liberté provisoire, mais en charge de son dossier a refusé catégoriquement la demande des associations de presse.

Et pourtant, le juge d’instruction avait promis au président de l’Association guinéenne de la presse en ligne (Aguipel), M. Amadou Tham Camara, la libération provisoire du journaliste du site d’informations Conakrylive.info.

Il est accusé pour « diffamation » par voie de presse d’un ministre de la République. « Le juge d’instruction vient de rejeter la mise en liberté du journaliste. L’avocat de notre confrère m’a remis la décision », informe Tham Camara.

Une détention arbitraire en violation de la loi 002 sur la liberté de la presse en Guinée.

Illiassou Baldé

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter