Guinée: 26 préfectures et 36 localités rurales électrifiées en Basse et Moyenne-Guinée (Veolia)

Exif_JPEG_420

Le groupe VEOLIA Seureca a présenté, vendredi, son bilan des trois ans du contrat de gestion de la société de d’Electricité de Guinée (EDG). Ce contrat le lie à l’Etat guinéen depuis 2015 pour une durée de quatre ans, de 2015 à 2019, soutenu et financé par la Banque mondiale.

L’administrateur général d’EDG, M. Abdendi Attou, a indiqué « qu’aujourd’hui, l’EDG assure une hausse de 68% de nouveaux clients, en passant de 238.469 clients en 2015 à 400.149 en 2018. Le parc de compteurs posés et raccordés en 2018 est de plus de 120.000 contre 13.000 en 2015 ».

Selon lui, L’EDG a réussi à réduire le temps de coupure d’électricité de 31% et, augmenter la production de 69%, soit près de 800 GWh produits en 3 ans. Le nombre d’heures moyen de formation par agent à augmenter de 75%, en passant de 11 heures en 2015 à 20 heures en moyenne en 2018.

« Pour moderniser cette entreprise et sécuriser ses recettes, le plan de protection des réseaux a permis de sécuriser jusqu’à 70% des recettes. Aussi, les procédures d’achat d’EDG sont plus transparentes », rassure-t-il.

Il a soutenu que la relation clients d’EDG et la facilitation des démarches des consommateurs ont été améliorées, grâce au déploiement d’un réseau tiers de paiement des factures à Conakry, d’une agence « Grands comptes » et d’un Centre de dépannage « Allô EDG ».

Les moyens de production de l’électricité auraient été renforcés et de nouvelles centrales thermiques mises en place dans certaines villes de l’intérieur du pays.

« Dans le cadre du projet d’électrification rurale, 26 préfectures et 36 localités rurales ont été électrifiées en Basse et Moyenne-Guinée. La remise en service d’une centrale thermique à Conakry a été effective avec 30 MW de capacité disponible supplémentaire », rappelle l’administrateur d’EDG.

Il a mis l’accent sur la mise en place d’un réseau tiers d’encaissement de 20 points de paiement des factures à partir de mars 2018, pour faciliter les démarches des clients et améliorer la qualité de service dans le pays.

Albert Sovogui pour ziama.info

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter