Gestion des risques de la dégradation environnementale: le Ministre d’Etat Oyé Guilavogui préside le lancement des travaux du comité de pilotage

M. Oyé Guilavogui

Le ministre d’Etat, ministre de l’Environnement, des eaux et forêts, M. Oyé Guilavogui, a présidé mercredi le lancement officiel de la première session du comité de ce pilotage dont le projet est financé par le Fonds de consolidation de la paix des Nations-Unies (PBF) à hauteur de 1.500.568 de dollars américains.

La session qui va durer environ 18 mois permettra de réfléchir autour de toutes les dispositions utiles visant à réduire les risques liés à la dégradation de l’environnement dans notre pays. Notamment, dans les zones à risque de radicalisation et de conflits potentiels.

En présence des acteurs clés de l’environnement et de plus de 650 jeunes participants venus des préfectures de Beyla, de  Boké, de  Kindia et de Siguiri, le représentant résidant en Guinée de l’ONUDI, M. Ansoumane Bérété, a indiqué que l’objectif de ce projet vise à contribuer auprès de la Guinée, à faire avancer l’agenda de prévention de conflits et de la consolidation de la paix en s’appuyant sur les facteurs générateurs de conflits surtout ceux en lien avec la dégradation de l’environnement qui, aujourd’hui, sont parmi les principales causes de conflits et de radicalisation qui exacerbent également la vulnérabilité des populations. Notamment, des jeunes dans certaines localités minières ou qui connaissent une forte interaction entre les agriculteurs et éleveurs.

« Donc le projet vise à apporter des réponses qui, à la fois, vont permettre de réduire la vulnérabilité des jeunes et à leur donner accès à des emplois qui impactent positivement sur l’environnement », a-t-il dit.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Environnement, des eaux et forêts, M. Oyé Guilavogui, très décidé à apporter des solutions aux problèmes de l’environnement a remercié les partenaires impliqués dans ce domaine vital pour leurs engagements à ses côtés.

Il a surtout insisté sur la prise en compte de la dimension environnementale par le Fonds de consolidation de la paix qui accompagne le gouvernement guinéen depuis plus d’une décennie dans ses efforts d’insertion des couches sociales les plus vulnérables et défavorisées. Selon lui, cet engagement sans faille vient apporter la solution à la problématique de radicalisation et des conflits potentiels qui ont tendance à se développer dans les zones où l’environnement est fortement dégradé et où les conditions de développement socioéconomique sont, de ce fait, moins favorables.

Le Ministre de d’Etat a invité toous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce projet, notamment les agences du Système des Nations Unies (SNU), les départements techniques et les organisations de la société civile, à plus de responsabilité, de persévérance et d’engagement afin que, dans le délai imparti, le projet atteigne les objectifs qui lui sont assignés.

M. Oyé Guilavogui a émis le souhait que ce projet innovant et premier du genre dans le secteur de l’environnement soit un véritable succès et un catalyseur de nouveaux projets similaires dans le pays.

 

Alphonse Léno

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter