Fête du 8 mars: Mme Bilga Koivogui mobilise les femmes pour la réussite de l’événement!

En prélude à la célébration de la fête du 8 mars prochain, le service Genre et équité du ministère de l’Environnement, des eaux et forêt était en conclave le vendredi 22 février 2019, avec plusieurs structures des femmes en provenance des départements et communes de la capitale pour les préparatifs de cette fête .

La responsable du service Genre et Équité au ministère de l’environnement, Mme Bilga Koivogui, a précisé que « l’objectif de cette rencontre avec les femmes des départements, représentantes des différentes structures, n’est pas fortuite. C’est pour leur parler de l’importance de la fête du 8 mars et pourquoi sa célébration dans le monde entier et plus particulièrement en République de Guinée. Parce qu’il ne faut pas seulement que le jour de la fête les femmes se mettent en tenue pour fêter le 8 mars au Palais du peuple de Conakry en dansant simplement. Mais, il faut plutôt aller avec des projets en main pour attirer l’attention du gouvernement guinéen, sur tout son Excellence Mr. le président de la République qui a dédié son mandat aux femmes et à la jeunesse guinéenne », explique-t-elle.

Selon Mme Koivogui, il faut que la couche féminine sache réellement qu’est-ce qui signifie la fête du 8 mars. Une cérémonie importante qui se commémore au niveau international et national. En Guinée le thème retenu cette année 2019 au niveau national est « l’autonomisation de la femme guinéenne, quel bilan de 2010 en nos jours ».

Elle annoncé que les autorités font beaucoup d’efforts au niveau rural à travers des projets en appuyant les femmes au niveau des autorités du ministère de l’environnement. « Mais, il y a des défis qui restent à relever parce qu’il faudrait que dans ses projets et programmes, le service Genre et équité soit impliqué dedans afin que nous puissions capitaliser réellement les acquis , les opportunités et envisager des perceptives aussi au niveau du département », promet-elle.

« Plusieurs projets seront soumis aux autorités guinéennes en faveur des femmes. Par exemple, on a un projet qui est retenu au niveau du projet d’appui au secteur agricole de Guinée ( PASAG). Il est prévu de former les femmes du ministère de l’Environnement et cela a été rendu possible grâce au département de tutelle », souligne Mme Bilga Koivogui.

Après la fête du 8 mars 2019, elle souhaite être en synergie permanente avec les femmes. Et, pour concrétiser ce rêve, il faut l’appui des autorités en équipement pour leur permettre de faire les restitutions aux femmes après des formations pour le renforcement des capacités du genre.

Albert Sovogui pour ziama.info

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter