Élections communales: pourquoi Mouctar Diallo a reculé à…Ratoma ?

Mouctar Diallo

Il s’était annoncé en pompe pour briguer la mairie de Ratoma, histoire surtout de marquer son divorce politique avec son allié UFDG qui reste maitre de la zone. Le parti NFD (Nouvelles Forces Démocratiques) ne voulait plus être remorqué comme aux législatives.

Son président, Mouctar Diallo, a pris les choses en main et annoncé l’aventure. Mais voilà que, brusquement, le parti désiste pour motif que « gouverné par le principe majoritaire de la démocratie avait confié à son président Mouctar Diallo la mission de conduire la liste de Ratoma à l’occasion des élections locales du 4 février 2018. A nouveau, après une large concertation entre les membres du Bureau Exécutif National (BEN) et les Fédérations de Conakry, de l’intérieur et de l’étranger, le parti, en considérant : le changement de contexte, que les leaders des autres partis ne sont pas candidats à ces élections, que le président doit s’occuper des challenges et enjeux nationaux telle que la conduite de la liste nationale aux futures élections législatives, que le président doit coordonner et soutenir l’ensemble des candidats dans les différentes circonscriptions, la nécessité de la promotion des cadres du parti et l’émergence de plusieurs leaders, idéal cher au président et au NFD; décide de ne plus présenter le président Mouctar Diallo à ces élections ».

Ils ont demandé à leurs militants, responsables et sympathisants de se mettre en ordre de bataille derrière les candidats dans les différentes circonscriptions électorales où ils présenteraient des candidats.
Amara Camara

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter