Côte d’Ivoire : vers la destruction de tous les quartiers précaires à Abidjan

Quartiers précaires - Abidjan

Le gouvernement ivoirien va procéder à la destruction d’une partie des « quartiers précaires » d’Abidjan, qui ne pourront faire partie des projets de réhabilitation, a affirmé vendredi 15 mars le ministre ivoirien de la Construction, Bruno Koné.

Capitale économique de la Côte d’Ivoire, Abidjan compte environ cinq millions d’habitants, dont plus d’un cinquième vivent dans ces quartiers « précaires », selon les autorités. « Il est dénombré dans la seule ville d’Abidjan 132 quartiers précaires (…), qui abritent 1,2 million d’Abidjanais », a déploré Bruno Koné, le ministres de la Construction, lors de la présentation d’un prochain salon de l’architecture. « Nous n’avons pas le droit d’être indifférents et de regarder ces quartiers précaires se développer et se multiplier, dans des conditions dangereuses et indignes pour les populations qui y habitent », a déclaré le ministre.

Zones à risque

Les autorités ont prévu un Projet d’aménagement des quartiers restructurés d’Abidjan (PAQRA), soutenu par la Banque mondiale. Mais tous les quartiers ne pourront pas être ainsi réhabilités. « Ces quartiers non restructurables, dans l’intérêt de tous, y compris dans celui des populations qui y habitent, seront purement et simplement déguerpis (évacués, ndlr) et détruits », a martelé Bruno Koné.

Ces quartiers précaires sont situés dans des zones à risque appelées « bas-fonds » et exposés aux catastrophes, notamment les inondations pendant la grande saison pluvieuse qui dure de juin à août. Des dizaines de milliers de personnes, pauvres ou issues de la classe moyenne, s’entassent sur ces sites.

Lu sur JA

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter