Cellou menace et mobilise ses militants: « les sacrifices que nous avons consentis risquent d’être vains »

Cellou Dalein Diallo

Le chef de file de l’opposition guinéenne et président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a présidé l’assemblée générale hebdomadaire de son parti. Une occasion, une fois de plus, de faire face à la tentation de modification de la Constitution pour un 3ème mandat que le chef de l’Etat s’apprêterait à s’accorder, soupçonne l’opposition avec la sortie polémique du diplomate russe Alexandre Brégadze. Cellou Dalein appelle ses militants à se « mobiliser pour reprendre les manifestations » contre le pouvoir Condé. Il était très remonté, samedi, contre la gouvernance et les soutiens du président guinéen.

« On ne peut pas accepter que cette partie importante de la Constitution, le droit de manifester soit suspendu. Le gouvernement n’a pas le droit de le faire, mais il le fait impunément. Nous ne pouvons plus tolérer cela. Il faut qu’on se mobilise avec une nouvelle stratégie pour exercer notre droit et empêcher Alpha Condé de faire sa sale besogne contre la démocratie, contre l’État de droit, contre les droits humains. Le peuple de Guinée nous fait confiance, on ne peut pas baisser les bras », lance-t-il.

Mais il se montre tout de même préoccupé par les mesures de dissuasion prises par l’Etat: « ils ont militarisé, ils ont importé du gaz très toxique, mais le combat que nous menons est si noble qu’on ne peut pas reculer », essaie-t-il de rassurer.

Il a dit à ses militants que les sacrifices qu’ils ont consentis risquent d’être vains s’ils ne se mobilisent pas: « je vous exhorte à sensibiliser, à mobiliser pour qu’on reprenne les manifestations », dit-il.

Alfa Sow

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter